17 Octobre 1961 : “Jour de pluie”, un devoir de mémoire

Le Youtubeur Jhon Rachid sort de son registre habituel et met son art au service d’une tragédie encore méconnue. Avec son court-métrage “Jour de pluie”, l’humoriste rend hommage aux victimes du 17 octobre 1961.

twitter-logo_2Mouâd Salhi

Quelques mois avant la fin de la guerre d’Algérie, des milliers d’Algériens sortent dans les rues parisiennes pour contester le couvre-feu instauré par Maurice Papon, préfet de police de l’époque. Leur marche pacifique sera réprimée dans le sang. Maurice Papon donnera l’ordre à ses troupes de police d’ouvrir le feu et de faire évacuer les manifestants coûte que coûte. Cette tragédie fera plusieurs victimes. Les corps des victimes seront jetés dans la Seine.

Jusqu’alors, ce massacre était occulté de la mémoire collective. Il faudra attendre 49 ans pour qu’un Président de la République (François Hollande) reconnaisse ce drame et soit mentionné dans les manuels scolaires. Des artistes comme Médine ont déjà contribué à ce devoir de mémoire. Il a consacré un titre à ce drame sous forme de story-telling.


Lire aussi : Interview de Medine


Le vidéaste originaire de Lyon a fait le pari de sensibiliser son public à cette thématique en la traitant dans le style qu’on lui connaît. Son court-métrage est né d’une campagne de crowdfunding lancée il y a quelques mois.

 

Mouâd Salhi

 

Mouâd Salhi

Mouâd Salhi

Journaliste pour Alohanews, d'ici et d'ailleurs, passionné par la géopolitique, a un stylo comme épée et comme maître mot la justice.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.