Festival Amani : l’art comme arme de paix en Afrique

© Festival Amani

Nous sommes à quelques instants de l’ouverture des portes du Festival Amani à l’est du Congo, Goma. L’excitation est à son beau fixe, une ambiance encadrée par des barrières et des soldats des Nations-Unies, mais que l’on peut vite oublier quand on voit le nombre de personnes postées devant l’entrée, impatients de faire la fête.

Cinq ans déjà que ce festival rassemble des artistes locaux et du monde, aux univers différents. Forts du succès de ces 4 éditions passées, les amoureux de la culture se ruent vers les portes pour avoir leurs tickets donnant accès aux 3 jours de festival. Au menu, des têtes d’affiche qui séduisent l’Afrique au-delà des frontières ethniques, tribales, religieuses ou politiques.

Le but principal, rappellent les organisateurs, est de promouvoir la paix par la culture et l’entrepreunariat, particulièrement chez les jeunes. 36 000 personnes sont attendues pour cette 5e édition.

11h00. Le coup d’envoi est lancé sous les mesures sécuritaires. Bracelet autour du poignet, fouille des sacs et fouille corporelle pour l’ensemble des festivaliers.

Le festival commence enfin. Les festivaliers commencent à se rassembler devant la scène pour cette 5e édition du festival Amani. Le premier artiste à animer ce festival est un collectif nommé CED. Les gens applaudissent les mains en l’air et se tiennent prêt danser pour changer et chanter pour la paix « Amani, Amani », le collectif commence son chant pour rendre grâce à ces personnes se rassemblant pour une paix à laquelle ils aspirent. Et le groupe de chanter : « Nous allons briser nos barrières et nos chaînes si l’on s’aime », pour que la foule se laisse bercer par ces mots d’espoir. Il est 14h. Pendant que le soleil tape en pleine foule, les Step Magic s’installent sur la petite scène pour nous livrer leurs performances de danse.

Le festival est également un lieu où les organisations humanitaires et entrepreunariales font la promotion de leurs actions. Des bénévoles récoltent les adresses email des passants pour promouvoir leur lutte et leur campagne de sensibilisation.

D’autres personnalités défileront tout au long de la journée de ce vendredi, tel que Buuma, Kerim Kaduro, Matakiyo, Jupiter & Okwess, Intachogora, Ferre Gola et Dj Bbrave. Le festival Amani a réussi le pari pour sa première journée avec 12 000 participants. Les artistes et festivaliers continuent de vibrer au rythme des instruments et des mouvements de foule.

Une belle première journée où des langues différentes se mélangeaient, ou des styles musicaux différents ont défilés, mais tous sont venus pour un unique et même but : chanter et danser pour la paix et le vivre ensemble. Samedi et dimanche sont prometteurs avec notamment la superstar José Chameleone ainsi que le Belge Témé Tan.

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

1 Réponse

  1. Patient dit :

    Ouff..j’ai l’impression de revivre la splendide prémière journée du festival…c’est waouh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.