Festival Lezarts Urbains 2019 : Human Traffic

Depuis sa création, Lézarts Urbains a été l’étendard des arts populaires et cultures urbaines, encourageant leur développement et leur diffusion en Belgique. Cette année, s’annonce l’événement « Human Traffic » à Bruxelles du 21 mars au 7 avril 2019 dans quatre lieux culturels différents : les Halles Saint-Géry, l’Espace Magh, le Centre-Culturel Jacques Frank et La Tour à Plomb.

« Human Traffic » c’est une volonté nette d’aller à contre-courant de notre époque faite de scepticisme et de cécité volontaire, où des barrières se dressent entre les humains là où le dialogue et l’échange devraient primer. L’événement mobilisera artistes pluridisciplinaires( danse, rap, slam, beatmaking, graffiti) , acteurs du milieu et visiteurs de tout horizon, de quoi générer un trafic humain riche. Un programme bien fourni que nous classerons ici à travers 5 catégories : le théâtre, la danse, l’expression lyricale, l’art plastique et projections/conférences. Bien évidemment, ce n’est qu’une sélection, n’hésitez pas à checker la page de l’événement pour de plus amples informations. 

THÉÂTRE

Maky : « Des fois il m’arrive de me planter, de bégayer, je m’emmêle les pinceaux, ma langue fourche, mais peu importe si c’est pas parfait ». Telle est la philosophie de de cet artiste porté vers l’improvisation verbale et ses effets imprévisibles. Avec son « Hymne à l’imperfection », les parties écrites et improvisées font de chaque représentation une performance unique, la musique venant soutenir la parole où Maky nous livre des bribes de sa vie tumultueuse.

DANSE

L’événement débutera avec « À travers l’autre », un spectacle chorégraphié et dansé par les deux jumelles Mybalées sous fond de musique house, afro et hip-hop, une complicité fraternelle qui fera naitre à coup sûr des moments d’émotion pleins de poésie.

Ensuite succédera « Lezarts Danses Urbaines », une journée entièrement consacrée à la danse. Cinq spectacles nous montreront toute la diversité de l’expression gestuelle. « S/T/R/A/T/E/S » aura pour thématique la mémoire coloniale et la manière dont celle-ci impacte les histoires de chacun. « CANON » visera à interroger la notion abstraite de l’interdit. « Kshara » de Betty Mansion promet d’être un hymne à la fête et au lâcher-prise et « Heyoka » sera un mix de théâtre danse sur fond de danse contemporaine et de de krump.

Pour finir, la session « Ça Danse » permettra aux danseurs pros et semi-pros de montrer l’étendue de leur talent dans le bar stylé de la Tour à Plomb. Un échange qu’on espère interculturel et générationnel.

EXPRESSION LYRICALE

Pour les amateurs de mots, de rythme et de sens, « Paroles Urbaines » donnent la voix à des lyricistes de qualité qui auront l’occasion de dégainer le micro et de montrer le talent de leur plume. La cérémonie sera suivie d’une nomination du meilleur artiste rap de l’année 2018 avec des noms illustres de la scène rap belge tels que Scylla, Isha, Veence Hanao et Seyte.

« Zone libre » permettra au public de découvrir des artistes émergents qui saisiront le micro pour confirmer leur talent. Des artistes à ne pas rater comme Frenetik et Wad.

« End of the Weak Belgium » est le grand concours international d’improvisation rappée venue tout droit de New York. La compétition aura lieu lors de l’événement pour la qualification bruxelloise.

ART PLASTIQUE

La culture urbaine est omniprésente dans l’espace public bruxellois. Qu’on y soit sensible ou non, les fresques murales, graffs, pochoirs, stickers font partie de notre quotidien visuel. L’ASBL « Fais Le Trottoir » s’est faite spécialiste de la visite de différents quartiers de Bruxelles à travers cette thématique et nous invite à regarder différemment ces formes d’expression, de manière à nous faire ressentir et apprécier l’art de rue comme il se doit. Une visite sera organisée pour l’occasion à travers des ballades qui permettront à chacun de découvrir ou de redécouvrir l’espace urbain différemment.

PROJECTIONS, CONFÉRENCES

L’événement prévoit également des conférences et des projections de films documentaires qui sensibiliseront sur différentes thématiques. « Beatbox Boom Rap » de Pascal Tessaud sera un documentaire sur le beatboxing, une plongée dans le quotidien de plusieurs beatboxers à travers la planète, une mise en lumière sur une pratique artistique riche et passionnante.

La conférence « Par les damné.e.s de la Terre » sera animée par Rocé, un artiste phare de la scène rap française, qui est allé fouiller dans des archives pour créer une compilation de chants contestataires des 1969 à 1980. Il nous parle de cette compilation et du sens que cette dernière a aujourd’hui. »

Depuis sa création, Lézarts Urbains a été l’étendard des arts populaires et cultures urbaines, encourageant leur développement et leur diffusion en Belgique. Cette année, s’annonce l’événement « Human Trafic » à Bruxelles du 21 mars au 4 avril 2019 dans quatre lieux culturels différents : les Halles Saint-Géry, l’Espace Magh, le Centre-Culturel Jacques Frank et La Tour à Plomb.

Bruno Belinski

Lezarts Urbains Festival

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.