[INTERVIEW] Madd : rappeur marocain au style affûté

Madd, rappeur marocain

Casablanca, février 2018. Nous partons à la rencontre de la crème du rap marocain : Toto, West, Shobee, Madd et cie. Après avoir écumé le web et s’être gargarisé devant le talent indéniable des rappeurs marocains, Alohanews a fait ses valises pour traverser la Méditerranée direction Casablanca. Premier média belge à faire le voyage pour rencontrer ces pépites connues des grands artistes français tels que Lacrim (ce dernier a collaboré avec Shobee et Madd), Lartiste (qui a posé avec 7liwa) ou encore Sofiane et Soolking qu’on a vu aux côtés de Madd, Toto, Shayfeen et cie lors de leur passage à Paris pour un concert affiché complet. 

 

Après avoir dévoilé l’entretien exclusif du rappeur Toto, l’heure est venue de vous balancer une autre jeune figure de la trap marocaine : Madd. Frère de Shobee, rookie du groupe Shayfeen, le rappeur a d’abord conçu son art en groupe pour ensuite prendre la poudre d’escampette et de se démarquer en solo. Vibes américaines, style soigné et toplines efficaces font de Madd l’un des noms de ce mouvement made in Morocco. Son titre « 3310 » qui comptabilise presque 4 millions de vues est l’un des premiers missiles balancés par l’artiste. Sa notoriété grandissante sur YouTube est sans conteste. Cependant, l’artiste n’est pas encore totalement présent sur les plateformes de streaming, structures intéressantes pour générer des revenus. Cette absence s’explique principalement par l’inexistence d’une industrie « rap » au Maroc. Est-ce que les choses changent dans le Royaume ? Quel avenir pour le rap marocain au Maroc et au-delà ? Quels sont ses feats rêvés ? Madd répond à toutes nos questions ! 

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.