Playlist Alohanews – décembre 2017

Bon, après quelques mois où j’ai été assez pris sur d’autres projets (#smahlilhommeoccupé), il était temps que je revienne à la base des bases : le partage de douceurs musicales. Comme d’hab, une playlist de 10 sons qui aspirent à vous faire kiffer et ramener un peu de chaleur dans vos cœurs qui se refroidissent avec l’hiver qui approche.

Smino ft. T-Pain – Anita (Remix)

J’allais dire que j’suis fan de « ce gamin », mais après vérification, il est plus âgé que moi. Je parle bien sûr de Smino, le rappeur made in Saint Louis, et sans blague, il est grave chaud. Il a cette manie de faire des morceaux qui dénotent avec la norme, en témoignent sa voix atypique, son look atypique, son univers atyp… bref, t’as compris. Entouré de T-Pain aka « Tontautotune » (contraction de ‘tonton’ et ‘autotune’, je viens de la trouver et je valide), ils forment une bonne petite équipe pour délivrer un son qui donne la pêche.

 

DRAM – Group Thang

Bon, le morceau est sorti y’a 5 mois, mais je ne comprends pas comment il a pu passer aussi inaperçu. Qu’on valide ou pas le thème abordé dans la chanson (#salace), on est par contre obligé de valider la manière avec laquelle DRAM délivre le message. Y’a vraiment que lui pour parler d’un plan à plusieurs en arborant un sourire de gosse à chaque prise de vue, le tout sur un beat qui ferait dandiner ta grand-mère après une soirée bingo. Mention spéciale aux images subliminales présentes dans le clip, qui nous permettent de voir que son chien n’a rien à apprendre de personne quand il est question de pécho ! (14e seconde, vous comprendrez).

 

Zola – Belles Femmes

Parce qu’une bonne playlist urbaine est obligée de comporter au moins un morceau bien trap (bah ouais, on est en 2017 brooo), j’avais envie de mettre cette petite tuerie à l’honneur. À la base je ne connais pas du tout l’artiste, j’étais là en train de flâner sur Youtube quand j’suis tombé dessus, mais depuis, je le saiiiigne de dingue. L’énergie est bonne, le flow est lourd, l’instru frappe fort. Comme l’a dit George Clooney : What Else ? Le bougre nommé Zola n’a que 18 ans, ça promet pour la suite…

 

Daniel Caesar ft. H.E.R. – Best Part

Je n’aurais pas pu dormir en paix si je n’avais pas placé Daniel Caesar dans ma playlist. J’ai tellement de love pour ce gars que j’en ai limite peur de changer de bord ! Blague à part, le mec a tout de même réussi à remplacer Freek’N You de Jodeci sur ma liste des « Best Song ALL TIME » avec sa chanson Get You sortie il y a environ un an. Ici, je vous partage le morceau « Best Part », où figure H.E.R. en featuring, nouvelle coqueluche du R&B cainri féminin. À noter que la chanson est extraite du magnifique album de Daniel Caesar Freudian, que je conseille à tous ceux qui aiment la bonne musique… (et même aux autres au fait, ça vous changera).

 

Jahkoy – No Letting Go

Ce mec, c’est une de mes petites pépites cachées, un des noms que je sors quand j’ai envie de surprendre mon interlocuteur genre « Ah ! Tu le connaissais pas hein celui-là ! ». Jahkoy, aux premiers abords, ne semble pas avoir de truc particulier par rapport aux cadors de sa catégorie, mais il gagne vraiment à être connu, faites-moi confiance là-dessus. J’ai sorti le son No Letting Go, où il reprend dans une version plus rythmée le hit de Wayne Wonder, qu’on a tous connu durant notre tendre jeunesse. Et si tu ne connais pas, il n’est jamais trop tard pour revoir ses classics.

 

Luidji – Pour Deux Âmes Solitaires (Part. 1) & (Part. 2)

Un inconnu pour beaucoup, mais moi je le considère juste comme un ovni trop bien caché du paysage hip-hop français. Luidji, c’est un des rares artistes qui a toute mon approbation à chaque fois qu’il sort un nouveau morceau, ou presque. Faut dire que cet enfoiré à un truc de différent : il est le seul qui, selon moi, parvient à allier le « mojo » des ricains avec une écriture aussi riche, technique et variée que permet la langue française. Suffit de voir la manière avec laquelle il relate le récit de la meuf qu’il a rencontrée sur whatsapp… Je vous ai même mis les deux parties pour que vous ayez toute l’histoire. Un seul mot : FORT

 

 

Miguel ft. J. Cole – Come Through And Chill

Faites place, Miguel sort son tout nouvel album. Même s’il ne parviendra probablement plus jamais à faire aussi fort que la magie qu’il envoyait sur des morceaux comme Sure Thing ou Adorn, il en reste néanmoins un artiste bien au-dessus de la moyenne, ce qui lui permettra dans tous les cas de délivrer un projet qui répond aux attentes. Ce featuring avec J. Cole est des premiers morceaux qui a été partagé pour annoncer la sortie de War & Leisure, et comme à leur habitude, ils se complètent avec brio pour gagner ma validation. Groovy à souhait

 

Dreezy ft. 6LACK & Kodak Black – Spar

Un son simple, mais diablement efficace. C’est dans les codes de 2017, mais on ne va pas leur reprocher de faire ce qui marche. Si la neige nous épargne cet hiver, faudra pas hésiter à le bouger en voiture ce morceau. Mention spéciale à Dreezy qui n’a rien à envier aux bonshommes qui l’accompagnent sur la prod. Eh ben non, le rap féminin, ce n’est pas juste Nicki Minaj !

 

Tory Lanez – I Sip

Tory Lanez, c’est le genre d’artiste que je n’arrive pas à cerner. Quand j’écoute un de ses nouveaux morceaux, c’est simple : soit je déteste de dingue, soit je kiff à mort. Vu que j’suis une personne bien éduquée, refusant de partager de la merde avec son entourage, c’est bien dans le deuxième cas de figure qu’on se trouve avec cette chanson I Sip. C’est dans ce registre qu’il excelle, donc si l’un de vous le connait personnellement, qu’il n’hésite pas à lui dire que d’après Osman,il ne devrait jamais en sortir. Merci beaucouuuup

 

Boyz II Men – Let It Snow

Bon, c’est quand même une playlist pour le mois de décembre, donc la moindre des choses c’est de la ponctuer par un morceau de Noël. Du coup, je ne fais pas les choses à moitié, car comme le dit le dicton : « faut finir en beauté ». Je vous laisse donc en compagnie d’un des groupes les plus iconiques de l’histoire de la musique : les Boyz II Men, et le classic Let It Snow, sorti en 1993, à écouter dès qu’un flocon pointe le bout de son nez (eh oui je sais que les flocons n’ont pas de nez, c’est juste une expression). La qualité du clip n’est pas top, mais je m’en tape, c’est tellement cool et cliché à la fois que je veux que vous découvriez le son avec sa vidéo !

 

C’est tout pour cette playlit, qui je l’espère, vous aura rassasié autant que vos festins de fin d’année (ou que vos syllabi de 300 pages, pour les étudiants). De joyeuses fêtes de Noël à tous ceux qui sont concernés, et plein de bonnes vibes pour tout le monde ! On se retrouve l’année prochaine pour de nouveaux bonheurs musicaux. D’ici là, portez vous bien ! 

One love,
Osman

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.