Taïro : « On n’a pas besoin de subir l’injustice pour se battre contre elle »

Tairo-Interview

Depuis que les  rappeurs se sont emparés des rythmes dancehall et reggae, le dancefloor est brûlant. L’énergie de la dancehall vit plus que jamais. Taïro – débutant ou novice en anglais (Tyro) – un des piliers du mouvement français, roule sa bosse depuis plus de 20 ans. Plusieurs Street Tape à son actif, le fougueux chanteur d’origine franco-marocaine sortait son troisième album « Reggae français » en 2016. Cette année, à la venue du soleil encore timide, Taïro a balancé sa Summer Tape avec le morceau sauna « Encore une fois ». Des titres engagés à des titres plus légers, l’artiste se sent partout comme un poisson dans l’eau.

Alors qu’il était de passage au Dour Festival, Taïro a pris quelques minutes pour converser avec nous autour de sa musique et de sa conception du monde. Sur la manière dont le reggae reste underground, Taïro se pose des questions sur une éventuelle revivification de cet art. L’exemple de Stromae, frappant pour lui, a également été évoqué. Pour couronner le tout, nous avons esquissé sa vision du monde, son regard sur les inégalités et les moyens à mettre en œuvre pour un monde meilleur. Appuie sur « Play ». Magnéto Serge.

Nikita IMAMBAJEV

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.