« Tout va bien » : le clip du rappeur Orelsan qui questionne des faits de société

  • Orelsan-Tout-va-bien
    Capture d'écran de "Tout va bien"

Aborder des thématiques en lien avec certaines réalités de terrain n’est pas forcément une tâche facile à effectuer. Pourquoi ? Pour la simple raison qu’il s’agit souvent, de sujets délicats et où le citoyen lambda n’a pas forcément les outils nécessaires pour changer les choses. Du moins, c’est ce qu’il croit. Il passe donc à autre chose : soi-même. Le citoyen, c’est nous tous. Ainsi, nous nous retrouvons souvent à vivre notre quotidien en parallèle avec d’autres quotidiens, moins humains, mais bien réels.

En effet, qui n’a jamais rencontré un sans-abri en allant au travail ? Ou entendu ses voisins se disputer, se demandant si les bruits entendus n’étaient pas des violences conjugales ? Qui ne s’est pas un jour retrouvé devant des images d’un attentat terroriste ou plus récemment, en train de poser notre regard sur des images du séisme qui a fait plus de 400 morts et des milliers de blessés à la frontière irako-iranienne et ce, tout en continuant à faire défiler d’autres informations ? Souvent, ces informations nous sont relayées par le monde des médias sans que nous puissions y faire quelque chose. Il est évidemment possible d’effectuer certaines actions citoyennes, mais pour cela, il faudrait en avoir une volonté. Parfois, l’actualité n’en parle même pas, comme si certaines réalités de terrain ne méritaient pas d’exister à la télévision. Pourtant, ce sont des faits que l’on veuille ou non…

C’est donc une approche originale que l’artiste Orelsan nous propose dans ce nouveau clip de son album intitulé « La fête est finie » et où ce dernier, en parlant de certaines réalités sociétales de notre époque, s’exprime en tant qu’adulte qui devrait expliquer à un enfant ce qui n’est pas « transparent ». Après l’écoute du texte de l’auteur, on se rend compte que l’on souhaite préserver l’innocence de l’enfance, mais est-ce que l’on préserve vraiment en vrai ?

A nouveau, c’est une approche originale qui met en avant ce que l’on oublie fort souvent : il n’y a pas que des adultes qui observent cette société et que forcément, il est difficile et délicat de répondre à des enfants face à ces dures réalités. Est-ce une manière de questionner sur cet élément ? La chanson très touchante questionne sur cet aspect très clairement. Un artiste et une chanson à découvrir absolument !

 

Ikram Ben Aissa

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.