[INTERVIEW] Angèle : la mélodie d’une loutre féroce

Angèle

À seulement 22 ans, la toute fraîchement débarquée Angèle a chamboulé les charts en quelques mois, devenant une des artistes les plus en vogue du moment. Retour sur le parcours de la nouvelle sensation pop belge.

Qualifiée de « nouvelle France Gall » ou assimilée à Vanessa Paradis, la jeune Angèle n’en finit pas de faire parler d’elle. Seulement 3 titres sortis, qui ont réussi à lui attirer la reconnaissance des médias, mais aussi et surtout, du public. Sur YouTube, « La loi de Murphy » cumule au moment où j’écris ces lignes 10 millions de vues en seulement 9 mois, 5 millions pour « Je veux tes yeux », et 3,5 millions de vues en un mois pour son dernier titre/clip « La thune ». Aussi inattendue qu’efficace, Angèle peut se targuer d’un indéniable succès auprès du grand public.

Angèle : une loutre féroce

Il y a à peine un an, la majorité du public ignorait totalement l’existence d’Angèle Van Laeken. En featuring avec Damso pour « Silence » sur son album Lithopédion, ou encore sur le titre « Ma story » de Caballero & JeanJass, celle qu’on a dans un premier temps uniquement présentée comme « la petite sœur de Roméo Elvis » a su grâce à une campagne savamment markettée, prendre doucement, mais surement son envol.

 

Mais le marketing et le copinage n’expliquent pas tout, encore heureux. Angèle a un talent certain et elle le prouve à chaque sortie d’un titre. Avec ses textes alternants entre légèreté et impact percutant, sa personnalité, son humour et son autodérision, Angèle a su fédérer autour d’elle une communauté solide sur les réseaux sociaux, qui croit en elle et participe activement à la faire connaître.

Premier album en automne

Son style oscille entre pop, mélodies teintées de reggae, et chant s’apparentant à la variété française. Le tout prend vie à travers une imagerie colorée, lisse, sans incohérence avec son tempérament. Si la musique d’Angèle était un bonbon, ce serait une de ces friandises aux fruits, de couleur fluo, sucrée au premier abord, mais avec un cœur acidulé.

Côté héritage musical familial, la jeune belge entend bien se distinguer, se singulariser, notamment avec son premier album dont la sortie prévue pour le 5 octobre prochain provoque une énorme hype chez son public. Comme elle l’affirme, « tous les sons sont dans mon ordinateur », et il n’y a plus qu’à attendre pour pouvoir se faire un avis plus complet sur son univers. Parce que oui, on ne peut pas définir pleinement un ou une artiste sur ses trois premiers titres.

Il ne lui reste plus qu’à confirmer l’essai et continuer sur sa lancée. « Dems » a d’ailleurs affirmé au sujet de sa petite protégée qu’elle « niquera pas mal de mères avec son projet ». Le rendez-vous est pris, on se retrouve le 5 octobre. En attendant, on vous laisse regarder notre entretien avec la chanteuse.

Cyrille Pichenot

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.