G.A.N : « En Belgique, personne n’a encore la force pour booster un autre artiste »

G.A.N

G.A.N anciennement Gandhi revient avec un nouvel album intitulé « Yin Yang« . Un projet ambitieux, ambivalent qui propose des facettes différentes du rappeur. Son avant-dernier album « Texte symbole » a démontré la maturité de l’artiste ainsi que sa profondeur émotionnelle. Cependant, l’accueil a été timide pour un CD qui était en phase avec l’homme à l’époque. « Yin Yang », le nouvel album, présente G.A.N comme à la fois un conquérant mais aussi celui qui narre ses erreurs, ses fautes de jugement ou encore son envie de pardonner. Alohanews a rencontré l’artiste pour en savoir plus de ce qui se cache derrière les coulisses des chairs et des locks. Au menu : l’album, la jalousie dans le rap, la mort, le pardon ainsi que les passes décisives entre collègues du game. Rencontre. 

 

Ha oui, pour la petite anecdote,  G.A.N a été le premier artiste à passer devant notre caméra alors que nous étions inconnus au bataillon. C’était dans un McDonald il y a déjà quelques années. On le remercie pour cela. 

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.