Nemir : « Chez nous, avoir un CDI à 1200 euros, c’était inatteignable »

Nemir

Longue absence pour grand talent. Nemir, le rappeur de Perpignan, a (enfin) décidé de passer la seconde. Après avoir sorti son EP « Hors-série » en avril 2018, l’artiste a décidé de garder la cadence et se prépare à sortir son album. Une nouvelle qui ravit son public qui l’attend depuis quelques berges. 

 

Flow, écriture, voix de miel, tout y est chez Nemir. Des collaborations prometteuses ont permis à l’artiste de se hisser au rang de rookie depuis déjà quelques années. En 2019, c’est la grande sortie pour lui. Par ailleurs, même s’il reste discret sur la date exacte de la sortie, il nous a promis que ce sera cette année. L’occasion pour Alohanews d’aller à sa rencontre et de découvrir la gamberge du bonhomme à l’accent chaleureux. 

C’est à Paris que nos chemins se sont croisés. Au détour d’un verre, Nemir s’est livré sur différents thèmes : son nouvel album, les collaborations, la musique orientale et l’ascension de Soolking, le jeunisme ou encore le regard porté sur les quartiers populaires. Autant de thèmes esquissés sans transition, sans langue de bois. Rencontre. 

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.