Kevin Mengi : “Usher? Un modèle !“

Après le succès de « Zoukez Mwen » ou encore « Ksar », le buzz de Kevin Mengi, jeune artiste belge, laissait présager un projet personnel. Le 28 octobre 2013, « Ma génération » voyait le jour sous le regard attendri des fans de la scène R’n’b. Dans cet entretien pour Alohanews, l’artiste dessine les traits de l’album et parle de la nouvelle génération, sa génération.

Ton premier album « Ma génération » est sorti le 28 octobre dernier. Pourquoi ce titre ?

« Ma Génération » pour marquer mon temps. C’est un projet à la musique, aux paroles ainsi qu’aux compositions qui reflète parfaitement la génération dont je fais partie.

Quelle est l’ambiance de l’album ?

C’est un album très fun. Vous remarquerez des paroles très gagas dans certains morceaux, car elles touchent une génération assez jeune, à savoir la mienne. On y retrouve aussi des chansons à thèmes qui font référence à ma génération telles que « Sexfriend », « On vient de loin » et j’en passe.

Des featurings ?

Au niveau des collaborations, j’ai eu la chance d’inviter plusieurs artistes tels que : Singuila, Jorell, Romano Daking, Morgane, jeune artiste française, King Draga et enfin Nixon Nizzy, étoile montante du rap belge. 

Quel morceau prévois-tu de clipper prochainement ?

Le morceau qui sera mis en images est le premier single de mon album intitulé « On vient de loin » que vous verrez très prochainement sur vos écrans télévisés. 

Tu es l’un des rares porteurs du r’n’b en Belgique. Un lourd fardeau ?

Lourd fardeau ? Non (Rires). Disons que c’est plutôt un honneur de faire partie de ces personnes qui font relever le R’n’B en Belgique. 

Il n’y a jamais réellement eu de scène R’n’B belge. La plupart des artistes se sont exportés vers la France parce que le mouvement était déjà bien installé. Le R’n’B belge prendra du temps à s’imposer, mais sachez qu’elle existera, car il y a énormément de talents dans ce pays. Par ailleurs, je suis très honoré d’être l’un des précurseurs de ce mouvement en Belgique. 

On a pu apercevoir la promotion de « Ma génération » dans les salles de cinéma. Que penses-tu de l’exposition des artistes urbains en Belgique ?

Oui, en effet (Rires). Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de visibilité pour le mouvement urbain. Il y a pourtant beaucoup d’événements urbains où des artistes talentueux se produisent. On ne les voit pas assez, car cette culture n’est pas mise en lumière. C’est vraiment dommage.

Dans « Princesse », certains plans ressemblent un petit peu à Confessions Part II d’Usher. Un artiste qui t’inspire?

(Rires). Oui, Usher m’inspire énormément. J’aime beaucoup de ce qu’il fait artistiquement. Au fil du temps, c’est devenu un modèle pour moi. 

Les Diables Rouges iront au Brésil à l’occasion de la Coupe du Monde. Un nouveau remix de la Brabançonne en vue ?

Pourquoi pas ! Tout est possible ! (Rires). En tout cas, ce serait avec plaisir.

Ton album de chevet ?

« 8071 » d’Usher. 

Ton  coup de coeur de 2013 ?

« The 20/20 Experience » de Justin Timberlake (chronique ici). Cet album est une grosse claque ! On sent la maturité dans cet opus et le génie de JT qui est juste « waouh ». 

Un dernier mot pour Alohanews ?

Un grand merci pour cette interview ! Que Dieu vous bénisse, vous et votre projet. Peace !

 

Propos recueillis par Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.