[CHRONIQUE] « La Manif pour tous »

© Flickr / Novopress

Déjà ce n’est pas sérieux de défiler avec une banderole coupée, un slogan dont il manque la fin. Il faut se relire avant de faire imprimer ses pancartes, messieurs dames.  » La Manif pour tous »… les intolérants ? Tous les haineux frustrés extrémistes de ce pays ?  »

Où voulez vous en venir par ce  » tous » exactement ? Sincèrement je ne comprends pas le grand écart entre l’ intitulé et la revendication. On est hors sujet là, ça serait une note éliminatoire au bac.

Ne serait-ce pas une fourbe tentative de nous inclure, nous le peuple français dans sa globalité et son unité, dans votre combat contre l’unité justement ?

Une sorte de dénégation freudienne du genre  » quand je te dis que je t’aime en fait c’est que je ne t’aime pas .  », or là la dénégation serait  » je te dis que je manifeste pour tous, mais en fait je manifeste pour tous sauf les millions de personnes qui ne sont pas du tout d’accord avec ce que je revendique,et aussi sauf les millions de gays et lesbiennes et les millions de leurs amis et parents, en bref sauf les millions de possesseurs de cerveau en état de marche », donc  en vrai dans le secret de votre cœur aride vous manifestez pour vous et les quelques abrutis de votre  club. Donc vous devriez en toute logique vous appeler:  » La manif pour quelques » ou  » La manif pour peu  ».

Et quelle bonne idée, vous qui prônez  la protection de la famille, de coller des pancartes dans les mains de vos enfants et de les faire défiler avec vous dans la rue, comme si au petit matin ils vous avaient annoncé, après mûre réflexion entre deux épisodes de tchoupi,  leur intention d’aller manifester leur ferme opposition au mariage gay…

D’ordinaire lorsqu’on manifeste c’est pour défendre ses droits, pas pour refuser des droits à nos prochains.

On manifeste pour abolir l’esclavage, pas pour le maintenir, on manifeste pour aider les migrants, pas pour les renvoyer dans leur pays en guerre (quoique j’ai vu certains d’entre vous à cette dernière manif aussi… Hasard ou providence  ?).

C’est un phénomène étrange d’être si véhément face au simple désir d’autrui de s’aimer et de s’unir…

Où prend donc racine votre colère ? Dans la Bible ?

Moi qui suis chrétienne je crois bien que nous ne partageons pas la même religion. Est-il possible que la Bible ait été publiée en plusieurs versions différentes ? Le Christ aurait-il tenu plusieurs conférences de presse contradictoires avant d’être crucifié par des intolérants tels que…vous ?

Judas était-il gay ? Est-ce là la source de votre rancœur ?

Moi dans la version des évangiles que j’ai, le message de Jésus était justement un message de tolérance et d’amour universel. L’accueil et le respect des différences. Et d’ailleurs je sais que je vais m’attirer les foudres de mes compagnons d’eucharistie, mais je n’ai pas lu un mot dans le Nouveau Testament qui incrimine l’homosexualité. J’ai par contre lu des pages et des pages évoquant l’intolérance et le rejet de l’autre, le péché se situait exactement et très clairement à cet endroit, pas ailleurs.

Ève était peut-être un homme après tout. Ce n’est pas une exclusivité féminine d’aimer les pommes (Jacques Chirac en est un fervent amateur).

L’énergie et le temps que vous dépensez à vouloir mettre à l’écart nos amis gays ne seraient-ils pas plus utiles pour œuvrer pour l’humanité ? Aider les pauvres qui mendient sur le chemin de votre conne de manif et que vous ne voyez même pas (sauf s’ils sont gays)? Aider les pauvres qui vivent dans leur voiture alors qu’ils ont un travail, mais gagnent si peu qu’ils ne peuvent se payer un toit, et n’osent pas aller demander à manger aux restos du cœur parce qu’ils ont trop honte ? Ceux-là ne demandent rien donc pourquoi s’intéresser à eux n’est-ce pas ?

Pourriez-vous argumenter sur les raisons qui vous poussent à penser qu’une famille ne peut pas être composée de deux hommes ou deux femmes qui s’aiment ? Autres que ce sempiternel argument de la nature qui a fait en sorte que le corps de l’homme et de la femme s’assemblent pour procréer, s’il vous plaît ! Parce que si c’était vraiment le cas, croyez vous que Dieu se serait emmerdé à créer le plaisir ??

Et autre que le mal que peut faire le modèle de parents homo sur l’éducation des enfants. Car, pardonnez-moi, mais au niveau dégâts je crois qu’on a assez d’exemples dans les couples hétéros déviants, maltraitants, non impliqués, abandonnant ou tout simplement incapables d’élever un enfant pour déplacer le débat. Élever un enfant ça n’est pas un papa et une maman qui sont nécessaires mais 2 personnes qui s’aiment, qui ont désiré avoir cet enfant et qui l’entourent d’amour et de soin et prennent la peine d’essayer de lui transmettre l’amour de la vie et des valeurs pour  le rendre heureux et digne d’être aimé et de trouver sa place dans la société. En tous cas être parents ça devrait être ça. À mon humble avis.

Voilà donc par pitié ôtez les hosties que vous avez dans les yeux, le balai que vous avez ailleurs (ou  que vous aimeriez y voir) et foutez nous la paix avec vos revendications qui ne sont rien d’autre qu’une projection du profond mal-être que vous ressentez quand vous vous regardez dans le miroir, constatant que vos rêves étouffent derrière vos yeux clos sur le monde et les autres. Amen.

Ambre Deveil

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.