[OPINION] Je n’ai pas le temps

Je-n-ai-pas-le-temps

Comment ça ? Que dis-tu ? Personne n’a le temps. C’est une évidence. Le temps ne se possède pas. Le temps n’appartient à personne. Le temps n’appartient qu’à lui-même. Triste vérité. Le temps n’a pas le temps.

Perdu. Passé. Gaspillé. En carence. Le temps ne peut se gagner, il ne peut que décroître telle une fonction. En chute libre, le temps se soustrait continuellement à notre compteur. Aucun ajout. Pas d’exception. L’homme se noie dans l’illusion, celle qui le pousse à croire qu’il contrôle cette denrée rare. Arrogance humaine ou simple naïveté. Dans tous les cas, il n’est pas envisageable de dompter son horloge. Les aiguilles tournent, plus on y pense et plus la tête tourne également. Vertigineux. Chacun de nous convoite les clés de la Tour Elisabeth, monter au sommet pour n’en faire qu’à sa guise. Une minute de plus. Une journée de moins. Les songes prennent soudain possession de notre esprit. Si j’avais le temps de… Je viens de perdre un instant. C’est une vraie gabegie, je ne sais que dire. Qu’est-ce donc que le temps ? Si ce n’est un courant d’air qui caresse notre visage pour y laisser des rides.

Les gens passent mais le temps reste. Le temps est immuable jusqu’à la fin des siens. Paradoxe ou simple destinée ? La vie nous emmène vers la mort. Tout droit, sans détour. Face à cette course, le temps est un spectateur coquin. Assis sur la pointe du cadran solaire, il nous observe, il nous nargue sans cesse. Nous cherchons à le calculer, il cherche à nous tuer. Doit-on le combattre ? Non, je ne suis pas de cet avis. Il peut s’avérer être très utile. Il suffit pour cela de ne plus écouter le bruit anxiogène des grains de sable, ces mêmes grains qui nous espionnent à longueur de temps. Tic tac. La pendule est hystérique, elle ne s’arrête jamais. Et vous ? Il est salutaire pour l’être humain de prendre le temps de faire une pause. Réfléchir, méditer, penser, rêver, admirer. Croyez-en mon expérience, ce n’est pas du tout une perte de temps.

Le temps est tout. Sauf de l’argent. Pensée mercantile, s’il en est ! Pensée absurde. Cette idéologie véhiculée par un capitalisme sournois est entrée dans les mentalités par la grande porte. Il nous faut la déloger par tous les moyens, quitte à la sortir par la fenêtre. Au revoir !

Devant un tableau d’Edouard Manet, sur un fond sonore de Franz Schubert, au beau milieu d’une réunion familiale, dans les yeux de son âme sœur, à l’écoute des nécessiteux, ici et là le temps est consommé à sa juste valeur. Plaisir, bonheur et partage. Ces moments n’ont pas de prix. Selon Balzac, le temps manque pour tout. Pour moi, nous manquons certes de temps, mais ne faisons pas l’erreur de ne point profiter de ceux et celles que nous aimons, car un jour leur temps ou le nôtre sera venu. Alors oui, le temps manque pour tout mais ne passons pas à côté du peu de temps que nous avons.

Chaque seconde qui approche est une opportunité pour changer l’humanité. Son humanité. Changer le cours du temps en sa faveur. Faire en sorte de ne jamais se dire qu’il est trop tard ni même trop tôt. Car il est temps !

Maroan

Découvrir ses chroniques

à lire aussi...

1 Réponse

  1. Anonyme dit :

    Mon cher ami Maroan, je trouve l’écriture du temps que tu nous donnes est une bonne réalité.. S’attaquer à ces moments T. n’aurons que pour seul effet la déception et bien plus encore.. Comme tu dis si bien: le temps n’est pas de l’argent.. C’est bien plus riche que nous le pensons.. Ex: essaie d’acheter tout les moments de bonheur passer avec ceux qui on accorder leur temps à échanger.. Les rires sont court comme parfois le fou rire est long.. Le temps est la base du bonheur… Regarde les bébés.. Ils sont tous heureux,car ils ne pensent ni au passé ,ni au futur… Mais vive le temps au présent.. Bien à toi.. Un réel plaisir de te lire! Quand le temps me le permets.. Voici la preuve que c’est une base à ne pas négligé. Yorgo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.