Gaza, plus qu’un souvenir dans 4 ans ?

Un rapport alarmant vient d’être publié par la Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement). Ce dernier soutient une hypothèse ahurissante : d’ici 2020, la bande de Gaza pourrait devenir une surface inhabitable. Rien, nada, poussière. En effet, à ce train-là, le territoire palestinien de 362 kilomètres carrés, large de 6 à 12 km est voué à disparaître. Fragilisé par le blocus imposé par Israël et l’Égypte, Gaza est en passe de devenir une vague commémoration. Dans 4 ans, c’est-à-dire dans 1600 jours, environ.

twitter-logo_2@ImamNikita

En s’appuyant sur ce fameux rapport de l’ONU, le journal The Guardian mettait la lumière sur la situation économique de la bande de Gaza. En 2014, le constat est amer : le produit intérieur brut de la bande de Gaza est en chute libre (- 15 %), 44 % de la population sont des chômeurs et 72 % de foyers se trouvaient en situation d’insécurité alimentaire. N’oublions pas que, en plus de nombreux morts (2200 personnes, dont 550 enfants), Gaza a subi de fortes dégradations durant l’année 2014. Juillet et aout ont été le théâtre sanglant d’une opération menée par l’armée israélienne. Nommée « Bordure protectrice », cette intervention a eu des répercussions hallucinantes sur la situation économique des Gazaouis. « Israël adopte une réponse insécuritaire face au défi de la sécurité », regrettait Pascal Boniface, directeur de l’IRIS. Aujourd’hui, la classe moyenne n’existe plus et la quasi-totalité de la population se trouve sous le seuil de pauvreté, sous perfusion de l’aide humanitaire extérieure.

En parallèle, l’Égypte continue son projet d’inondation de tunnels. Ces passages souterrains permettent à la bande de Gaza de recevoir des biens et des armes de l’extérieur. La finalisation d’un tel projet pourrait compromettre l’approvisionnement du territoire palestinien. À en croire les sources égyptiennes, ce projet a pour but de développer leur pisciculture. Bref, pendant que les ONG aboient, les bulldozers passent.

Alors, à votre avis, quel avenir pour Gaza et ses 1,8 million de Palestiniens entassés dans 4 ans ?

 

Imambajev Nikita

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

1 Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.