« Invisible visible minority », le livre de la reconnaissance des Noirs d’Europe

Aussitôt entamée, aussitôt prolifique, l’année 2015 symbolise le début d’un renouveau en terme de diversité et d’acceptation. En effet, les Nations Unies viennent de proclamer la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine. Un moment opportun qu’a choisi le Réseau européen contre le racisme (ENAR) pour sortir son dernier ouvrage en date « Invisible Visible Minority – Confronting Afrophobia and Advancing Equality for People of African Descent and Black Europeans in Europe ». Une contribution unique pour combler le manque de connaissance et de valorisation des personnes d’ascendance africaine en Europe.

L’inexistence d’information concernant cette problématique sociale fait sursauter. De quoi piquer une colère noire. Un racisme de longue date, celui qui s’érige à travers l’Histoire, n’est toujours pas reconnu à part entière. Pourtant, dans une Europe où le nombre des Noirs ou de personnes d’ascendance africaine oscille entre 7 et 15 millions, le phénomène existe. Malgré l’absence de visibilité sur le plan politico-social, les discriminations et les disparités sévissent au sein de la société européenne. Pour leur faire face, une maigre connaissance de la problématique persiste. Bref, c’est le vide.

L’état des lieux terminé, après les soupirs et les ébahissements, la société civile est aux avant-gardes de la cause. Parmi les organisations ayant commencé à défricher le terrain du racisme anti-noir, l’ENAR a décidé d’éditer une collection d’articles visant à sensibiliser le public à la population noire de l’Europe, leur histoire et leur participation. Des articles académiques, liés aux questions politiques, des témoignages d’expérience pratique ainsi que des prescriptions à des questions raciales de longue date forment cet écrit qui se veut perspectif. Il fournit également des discussions approfondies sur les questions sensibles à l’échelle européenne telles que le contrôle au faciès, les crimes haineux et la déconstruction de clichés, y compris les stratégies pour répondre à ces problèmes.

Afrophobie, négrophobie ou racisme anti-noir ?

La pluralité sémantique quant à ce racisme est révélatrice d’une autodétermination positive. Négrophobie, racisme anti-noir, afrophobie, font partie de cette terminologie florissante. Pour des raisons de risque de traduction dépréciative, le choix de l’ENAR s’est porté sur l’afrophobie. Avec cette publication, le réseau européen a la volonté d’aborder la logique reconnaissance de l’afrophobie comme étant une forme spécifique de racisme. L’appel de l’ENAR, à travers cette initiative fondamentale, est un appel européen pour un effort global. Une réflexion qui nécessite, de la part des États membres de l’Union européenne, de développer et mettre en œuvre des stratégies nationales visant à protéger et de faire progresser les droits des Européens noirs et les personnes d’ascendance africaine en Europe. La reconnaissance, l’égalité et l’autonomisation sont les maitres mots servant d’indicateurs de préjugés et de discrimination. Un changement à l’intérieur et à travers les frontières s’annonce essentiel pour soutenir et faire progresser les efforts entrepris en ce sens. Disponible depuis le 22 janvier 2015, « Invisible Visible Minority » est un livre nécessaire.

Imambajev Nikita

Consulter le livre en ligne sur le site d’ENAR

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.