Plus de 3 000 Palestiniens tués en Syrie

Pendant que de nombreux observateurs voient dans l’engrenage de violences entre Israéliens et Palestiniens, un début d’Intifada (soulèvement en arabe), un rapport est publié par le Working Group for Palestinians in Syria. Cet écrit fait état de nombreuses victimes palestiniennes en dehors du conflit entre les jeunes Palestiniens et les forces d’occupation israélienne.

twitter-logo_2@ImamNikita

Selon un rapport de Working Group for Palestinians in Syria, entre mars 2011 et fin septembre 2015, plus de 3031 Palestiniens, considérés comme des victimes de guerre, ont perdu la vie durant le conflit syrien. Les chiffres du document incluent les personnes tuées par les bombardements et les tirs, des affrontements armés, la torture dans les camps de détention et la famine, ainsi que des causes indirectes comme la noyade lors des tentatives d’atteindre l’Europe.

Le rapport stipule que 1688 Palestiniens ont été tués dans différents camps officiels en Syrie. Rien qu’en avril dernier, 69 Palestiniens ont perdu la vie lors de l’assaut du camp de Yarmouk – à la périphérie de Damas – par les combattants de Daech.

1274 individus de nationalité palestinienne ont été tués en dehors des camps de réfugiés. Les victimes de torture sont reprises dans cette tranche puisque les lieux de leurs décès restent inconnus.

Imambajev Nikita

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.