Amir Mehtr, le Syrien qui a rejoint l’Europe à la nage

La Syrie, déchirée depuis 2010 par une guerre civile, est en lambeaux. Des millions de ses habitants fuient le pays laissant tout derrière eux. Certains se réfugient dans des pays limitrophes tandis que d’autres tentent le voyage vers le nord de l’Europe.


Amir Mehtr, un Syrien parmi des milliers, a fait le voyage particulier jusqu’en Europe. Comme l’a révélé France 2 dans son reportage, Amir, faute de moyens pour payer les passeurs, a fait le trajet à la nage. Sept kilomètres d’angoisse dans les eaux de la mer Égée, entre les côtes turques et l’île grecque de Samos. Du haut de ses 21 ans, le Syrien s’est entrainé durant 6 mois à la piscine olympique de Damas, puis dans la Méditerranée. Sa maison en Syrie a été touchée par des bombardements. Il a donc décidé de se réfugier au Liban, à Beyrouth. Là aussi, il a continué à s’entrainer deux à trois heures par jour. En septembre 2015, avec l’espoir d’avoir perfectionné ses mouvements, Amir a décidé de faire le voyage. « Je me rappelle de chaque minute, de chaque seconde de cette traversée », confie-t-il. Sept kilomètres de nage jusqu’à Samos, île grecque, pour ensuite reconstruire une nouvelle vie en Suède.

Jetant la quasi-totalité de ses affaires, gardant l’essentiel, Amir Mehtr s’est jeté à l’eau avec sept autres nageurs. Des gants palmés, des lunettes de natation et un bonnet de bain ainsi que quelques effets personnels ont été ses bagages. La traversée a été douloureuse, mais concluante. Désormais, Amir est en Europe, après un exploit de champion. Pendant que les partis politiques surfent sur la vague de l’immigration, pour Amir Mehtr, c’est le début d’une nouvelle vie.

Nikita IMAMBAJEV

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.