Malika Hamidi présente son ouvrage « Un féminisme musulman, et pourquoi pas ? »

Après la conférence sur la musique et l’islam dans le cadre du partenariat avec l’expo « Islam, c’est aussi notre histoire », Alohanews vous propose une conférence sur le féminisme musulman menée par Malika Hamidi, docteure en sociologie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et directrice générale de l’European Muslim Network.

Mais avant tout qu’est-ce que le féminisme musulman ? Le féminisme musulman est un mouvement qui revendique l’égalité des genres par la religion. Celui-ci se fonde sur l’interprétation du Coran, l’ijtihad, et questionne la position de la femme dans l’islam et dans les pays musulmans.

On parle de « féminismes musulmans », car il s’agit d’un courant qui s’est développé dans différents endroits et à différents moments. Le terme « féminisme musulman » est apparu au début des années 90. Il a été proposé principalement par des femmes iraniennes qui s’affirmaient laïques et féministes. Celles-ci s’intéressaient depuis les années 80 à l’émergence d’un mouvement qui reformulait les problématiques féministes à l’intérieur du paradigme islamique. Ce mouvement a convergé autour de la revue Zanan (Femmes) qui a suscité beaucoup de réactions quant à la relation de genre à l’intérieur de l’islam. Pour beaucoup d’Iraniens laïques, féminisme et islam étaient incompatibles. Aujourd’hui encore cette réflexion est toujours d’actualité, bon nombre de personnes perçoivent une inadéquation entre ces deux notions.

Dans une société où l’on considère le féminisme islamique comme un oxymore, des activistes francophones comme Malika Hamidi, Zahra Ali, Fatima Merniss ou encore Asma Lamrabet tentent de rectifier cette image de la religion musulmane vue comme une religion oppressante à l’égard des femmes.

Malika Hamidi est une spécialiste du féminisme musulman, elle mène depuis plusieurs décennies des conférences à ce sujet, mais pas uniquement, elle se penche également sur des thématiques telles que l’islam européen ou la citoyenneté. Très active tant au niveau académique que sur le terrain, elle mène des conférences où elle expose les défis auxquels les musulmans d’Europe sont confrontés.

Référence très importante en ce qui concerne les questions sur le rôle des femmes en islam, elle a été élue comme l’une des « Nouveaux Leaders de Demain 2013 » par le forum de Crans Montana.

Autre militante dans le combat féministe, Zahra Ali, sociologue française et auteure du livre « Féminismes islamiques » auquel Malika Hamidi a contribué. Elle prône une religion bien plus féministe que ce qu’on tente de nous faire croire et milite contre l’idée reçue que le voile traduit la soumission d’une femme notamment par des mouvements féministes occidentaux qui se positionnent contre le port du voile. Mais le simple fait d’empêcher une femme de porter le voile, quand il s’agit d’un choix bien sûr, n’est-il pas antiféministe ? La base de celui-ci étant de se battre pour que les femmes soient libres de leurs choix. Elle dénonce donc ces féministes qui n’appliquent leur vision d’égalité qu’à une catégorie de femmes et souhaite dans son ouvrage démontrer la possibilité de l’existence de féministes musulmanes.

Alors peut-on être musulmane et féministe ? C’est la question à laquelle Malika Hamidi répondra ce vendredi 8 décembre en nous présentant son nouvel ouvrage « Un féminisme musulman, et pourquoi pas ? ».

Leila El Hariri

 : Espace Vanderborght

Quand : 8 décembre 2017 à 18h45

Infos et réservations : Les places sont limitées. N’oubliez pas de réserver (Nom, Prénom, nombre de places) par mail : alohanews.be@gmail.com

P.A.F 5 euros / 3 euros (étudiants)

Le livre de l’auteur sera disponible le jour de l’évènement.

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.