Mons : les artistes que tu dois découvrir d’urgence

Deekay
Capture d'écran du clip "Swing" de Deekay

Depuis la nuit des temps, les projecteurs sont braqués sur les métropoles. Le rap y passe également puisque lorsque l’on parle de rap belge dans les médias spé ou traditionnels, il est flagrant de constater qu’il s’agit souvent d’artistes bruxellois. Alohanews a décidé de chercher ailleurs, dans les antres des provinces belges. Les premiers artistes « provinciaux » qu’on a décidé de mettre en avant viennent de la région de Mons. Autant de styles que d’artistes. Est-ce que la ville de Mons sera le futur vivier du rap belge ?

GUAPØ

Originaire de Namur, Guapo représente Mons ainsi que son collectif WA. Un seul morceau est disponible sur le web, il s’intitule NBA. Un titre dans lequel Guapo n’hésite pas à semer la pagaille. Après avoir échangé avec l’artiste, ce dernier dédicace sa maman et au basket. Des projets arrivent aussi vite que ton ombre. 

 

OG’S 730

OG’S 730 est un collectif de rappeurs implantés dans la région de Mons. Attitudes soignées, les gaillards n’hésitent pas à raconter un quotidien sombre truffé de danger. Le rap hardcore dans toute sa splendeur.

 

iFakir

« Comment leur faire confiance, ils ont blanchi Jésus ? » Un refrain entrainant, un clip étonnant, un concept détonnant. Une production d’Alohanews à découvrir. Des futurs morceaux se préparent à gogo. Be ready.

 

Baster J

On a déjà présenté Baster J qui faisait partie d’une de nos sélections précédentes. Cependant, le MC continue de charbonner et de proposer des univers variés au fil des morceaux. Son dernier en date s’intitule « Tieks », un hymne aux quartiers populaires dans une ambiance joviale.

 

Deekay

Deekay est l’autre moitié du groupe SDLN (Baster J complète le duo). Ce dernier swing comme jamais et se démarque par son attitude et sa prestance face à la caméra. Son dernier clip « Swing » est un délice. 

 

John Doe « Poète disparu »

Dans le rap depuis 2011, John Doe ‘Poète Disparu’, 23 ans, a déjà sorti 3 EP suivis d’un projet en 2015 nommé « Rose pâle ». Très prolifique, ce dernier a soufflé suelques temps avant de revenir avec Lucky 7 en 2018. Son dernier titre en date « Plié, repassé » est en ligne. Deekay crache le feu sur ce titre également. John Doe ‘Poète Disparu’ travaille, par ailleurs, sur un projet avec un seul beatmaker aux manettes. Ca promet.

 

2haine

2haine est un rappeur qui roule sa bosse depuis pas mal de temps. Inutile de présenter le rappeur à Mons puisque son CV est connu de tous. Dans son dernier freestyle « Personne peut m’arrêter », 2haine cultive une nonchalance hors pair. 

 

Doz Mendoz

Jeune rappeur de la région de Mons, Nader « Doz Mendoz » est un activiste de la culture hip-hop. Il se considère comme un soldat dont les missions seraient d’apprendre, échanger, partager avec les personnes qu’il rencontre tout au long de son parcours. Artiste dans l’âme, il décide d’apprendre à jouer de la guitare en autodidacte, se forme dans le secteur de l’animation Pop Up – « Labo Culturel », il collabore aussi depuis des années avec « Slim Prod », « WNA », « SDLN », « OG’s ». Il travaille actuellement sur sa mixtape intitulée « Overdoz », prévue pour 2019. 

 

Neo’Saka

Fervent admirateur du « boom bap », Neo’Saka n’a que 18 ans. Le jeune rappeur montois ne perd pas son temps puisqu’il vient de balancer son projet intitulé « Shelter ». Pour les amoureux du rap à texte, vous serez servis.

 

Une note aussi pour l’initiative de Messoins (producteur) qui a lancé son concept de Journey of a beat, un mélange de confection d’instrumentaux et de découverte d’artistes du plat pays. Enjoy.

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

2 Réponses

  1. Anonyme dit :

    Ok cool. Sinon, la seule meuf qu’on voit, elle est 1) sur la dernière vidéo 2) sur la dernière vidéo qui n’est pas disponible 3) la seule fille de ce classement. Fouillez un peu les GARS, je suis sure que vous allez trouver de quoi contenter votre publique féminin. Allez, au boulot, vous pouvez faire mieux.

  2. Anonyme dit :

    OH et je précise, au cas où on se serait mal compris, ne pas faire un classement de « filles » uniquement, mais mélanger les genre: vous parlez d’artistes montois ou en dehors de Bruxelles, n’excluez pas les artistes FEMININES en les foutant dans un sous genre musical FEMININ. Mélangez les filles et les garçons. Bien reçu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.