[OPINION] Dadju réinventerait-il l’amour 2.0 ?

Dadju, interview.

Eternel sujet de discussion qui fait tourner le monde depuis son commencement, l’amour est le ciment principal de notre civilisation. Tout comme les Hommes, il ne cesse d’évoluer et de se réinventer chaque jour. Et si notre époque est plutôt à la tendance du « prendre et jeter », Dadju casse les codes et les conventions et revient à des valeurs plus traditionnelles. Un miroir de notre fonctionnement amoureux ? Décryptage d’un point de vue féminin et subjectif.

Qu’on apprécie l’artiste ou pas, Dadju est incontestablement un des rappeurs qui marque 2018. Son premier album étant certifié triple disque de platine, le chanteur vient de sortir une réédition de Gentleman 2.0. Si son public est largement féminin, il commence à intriguer les hommes qui se demandent ce que leurs petites amies peuvent bien trouver dans les paroles de ce chanteur à succès. Eh bien, messieurs, je vais vous dire un secret : prenez le temps d’écouter attentivement les paroles des musiques que vos copines écoutent tant et vous comprendrez beaucoup de choses qui sans doute vous échappent actuellement.

Mais pourquoi me direz-vous ? Parce que Dadju a compris les femmes. Il a décrypté leur fonctionnement, leurs besoins, leurs envies, leurs rêves, leurs attentes et les a mis en musique. Et pas n’importe quelle musique. Ses paroles, il ne les rappe pas, il les chante sur des fonds R’n’B’ aux accents orientaux, africains ou hip-hop. Et la différence opère et fait son charme.

Dadju brise les stéréotypes et casse les idées tristement populaires qui prétendent que les femmes sont compliquées, qu’elles sont matérialistes ou financièrement intéressées. Là où beaucoup d’hommes se résignent à penser ainsi, et, par conséquent, s’éloignent inévitablement des attentes de la plupart des femmes, Dadju, lui, leur chante non pas ce qu’elles désirent entendre, mais plutôt ce qu’il a compris d’elles.

Il suffit d’écouter sa chanson « Lionne » pour le comprendre : « Un peu de respect, faut respecter quand une lionne arrive à tout gérer. Un de perdu mais elle s’est retrouvée, pas besoin d’un homme qui l’empêche d’avancer. Elle a ses règles et sa fierté, ce n’est pas elle que tu verras mendier.»

 

En célébrant ainsi toutes les lionnes, ces femmes fortes qui assument les rôles qu’elles s’imposent, Dadju les met à l’honneur et reconnaît leur force de caractère, là où d’autres seraient peut-être intimidés ou rebutés.

Cette musique, peut-être anodine pour beaucoup, brise les codes sociétaux et déconstruit l’idée d’un système patriarcal dans lequel la femme dépend entièrement de l’homme. Certes, une complémentarité des deux sexes est importante mais Dadju glisse le fait que, par essence, une femme est indépendante. Et en 2018, il est encore de bon ton de le rappeler.

Même si cette indépendance n’est ni nécessaire ni spécialement attirante pour certaines d’entre nous, l’important est d’avoir le choix et de pouvoir décider du genre de femme que nous souhaitons être et devenir.

Messieurs, si vous pensez encore que nous attendons des cadeaux hors de prix, des attentions matérielles, que nos attentes envers vous sont bien trop hautes, que nous voulons que vous rentriez dans des codes, permettez-moi de vous dire que vous avez faux sur toute la ligne.

Nous ne demandons pas de bouquets de fleurs chaque jour, de cadeaux à n’en plus finir ou que vous nous teniez la chaise lorsque l’on s’assied. Bonne nouvelle : nous voulons des choses beaucoup plus simples que cela.

Cette opinion n’engage que moi mais je pense que nous demandons avant tout une présence, quelqu’un qui puisse nous soutenir dans nos projets, quelqu’un qui nous porte de l’attention, qui puisse nous comprendre et nous aimer à sa manière.

Tout cela, Dadju l’a bien compris et nous le chante. Alors, si vous galérez un peu ou que vous vous posez des questions quant à votre manière de vous comporter dans votre couple ou avec les femmes en général, prêtez un peu plus attention à ce que chante cet artiste car, sous des sons entrainants et sans avoir l’air de trop y toucher, il vous donne absolument toutes les clés.


Alexia vient de publier son nouvel ouvrage intitulé « Mademoiselle cherche le soleil » aux Editions Chloé des Lys à découvrir ici

Alexia Zampunieris

Alexia Zampunieris

"Une femme libre est exactement le contraire d'une femme légère." Alexia a la liberté pour seul combat.

3 Réponses

  1. VRAIMMENT CELA EST INCROYABLE DU COURAGE DADJ VA DE L’AVANT

  2. XAVIER dit :

    C REMARCABLE !

  3. Kriiis1070 dit :

    Dadju est tout pété, allez voir le freestyle de juice world sur son instru, il l’a tué en 1 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.