Féminisme, décolonisation et sexualité : entretien avec Fatima Khemilat

Fatima Khemilat

Alohanews se rend à Paris pour rencontrer Fatima Khemilat, Docteur en Sciences politiques et enseignante à L’Université Paris-Est Créteil (UPEC). Elle a notamment fait une intervention suite à la question de Tariq Ramadan, pour rappeler qu’il n’y a pas d’exception musulmane en matière d’abus sexuels.

 

À l’heure où la pluralité des féminismes scande leur particularité, nous avons posé la question à Fatima Khemilat sur la nature des luttes féministes actuelles. Les féministes actuelles se battent-elles encore et seulement contre le sexisme ou d’autres enjeux sous-jacents existent au cœur même de ce mouvement ? Une première question qui nous introduit dans cet entretien long format.

Par ailleurs, le jargon de la lutte contre les discriminations faites aux femmes est un jargon très intellectuel dès lors , avec Fatima Khemilat nous tentons de répondre si oui ou non les populations lambda sont sensibles aux discours féministes ou en sont-elles exclues ?

Quant à la question de la virilité et de la féminité elles sont interdépendantes de celle selon Fatima Khemilat, car comme le rappel la doctorante, les discriminations faites aux femmes, reposent sur l’essentialisation des femmes, c’est-à-dire penser qu’elles ont des défauts et des qualités inhérentes au fait qu’elle ait un sexe féminin à l’instar des hommes qui auraient des défauts et des qualités propres au sexe masculin.

Ainsi elle rappelle que plusieurs travaux ont été réalisés pour penser une masculinité qui ne serait pas toxique. Toxique pour les femmes et toxique pour les hommes. Dans cette vidéo, vous découvrirez grâce à une analogie avec ce que disait Frantz Fanon au sujet des colonisés et des colons, comment notre intervenante illustre , l’urgence de redéfinir la virilité et la féminité afin de les libérer hommes et femmes.

Notre échange, nous amène à aborder la question de la sexualité : comment se construit la sexualité d’une femme racisée d’origine arabe, partagée entre l’image du fantasme orientaliste , faisant de celle-ci une nymphomane avide de sexe et les injonctions aux mariages à la virginité et la maternité. A travers la réponse, Fatima Khemilat rappelle que notre société est une société hypersexualisée et pousse donc à la scyzophrénie : « Prends garde à ne pas écarter les jambes, mais sois une femme accomplie dans ta sexualité ».

Un échange sans tabou qui lève le voile sur bien des questions liées à l’intimité et à la construction identitaire des femmes. Rencontre.

Ghazelles

Ghaz'Elles, la rubrique 100% féminine d'Alohanews.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.