[EXCLUSIF] Damso : l’interview bilan

© Guillaume Durand

Depuis quelques années, la Belgique est dans le viseur de tous les férus de rap francophone. Les artistes belges prennent ce qui leur est dû de droit. Damso, rappeur belge, a été l’un des premiers à sortir la tête de l’eau. Avec son second projet « Ipséité », Dems rafle des certifications à la pelle : triple disque de platine, disque d’or en Belgique, disque d’or en Suisse et de nombreux singles d’or et de platine. Un sacré butin à l’image de son talent.


Au-delà d’un succès unanime, Damso a également rencontré son public lors d’une tournée affichée « Complet ». Son dernier « Vie » a été hissé au public à Forest National, à Bruxelles. Une riche année, donc, pour le rappeur qui ne s’est pas trompé de succès depuis son éclosion. De plus, le soldat du 92i ne s’est finalement jamais arrêté et a enchainé des collaborations gagnantes : Booba, Kalash, Vald, Lacrim.

Fort de sa popularité, Damso a également été sollicité pour être le compositeur de l’hymne des Diables rouges pour la Coupe du monde 2018 en Russie. Une nouvelle qui n’a pas plu à tout le monde. Certaines voix – du monde associatif, politique, médiatique – se sont élevées pour contester cette décision de l’Union belge de football. Le rappeur a indiqué qu’il répondrait face à ces attaques en chanson, avec le prochain hymne des Diables intitulé judicieusement « Humains ».

L’année 2018 présage un nouveau projet de la part du mastodonte belge. Mais avant de passer à la vitesse supérieure, l’heure est au bilan. Alohanews a rencontré Damso dans son studio où il peaufine ses textes/flows. Une interview exclusive dans laquelle l’artiste revient sur son année, son succès, la fameuse polémique de l’hymne des Diables rouges et son état d’esprit. Cerise sur le gâteau, l’ovni du rap game parle également de son troisième album. Action !

Interview et réalisation : Nikita Imambajev

Images inédites : Guillaume Durand

Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

3 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.