La Coding School de Molengeek : l’école de codage qui casse les codes !

Molengeek est un espace de coworking situé à Molenbeek-Saint-Jean permettant à des jeunes entrepreneurs de travailler sur leur projet et de se créer un réseau. En plus d’être un espace de coworking, le nouvel incubateur de startups propose également une école de codage : La Coding School !

La Coding School consiste en une formation de six mois destinée aux jeunes de 18 à 25 ans en recherche d’emploi, basés dans la Région de Bruxelles-Capitale. Celle-ci a été mise sur pied en partenariat avec Bruxelles Formation, L’Université Libre de Bruxelles, Google et Samsung. L’objectif est simple : former les jeunes aux nouveaux métiers du numérique. Ces derniers sont formés aux nouveaux langages informatiques tels que HTML, CSS, Javascript, PHP…

Afin d’en savoir un peu plus sur cette Coding School nous avons rencontré Yassine Kharchaf, le coach de celle-ci. On parle bien de coach et non de professeur car il s’agit ici d’un système tout autre que dans les écoles ou universités. Lui-même entrepreneur et web développeur, son rôle au sein de cette formation est d’expliquer aux apprenants comment le web et les technologies fonctionnent, mais surtout leur montrer le chemin. En plus de leur enseigner ce qu’il sait, il leur apprend aussi à apprendre afin que ceux-ci puissent à leur tour partager leurs connaissances.

Quant au module de six mois comme il nous l’explique : « Celui-ci se déroule en deux parties. La première est l’acquisition de compétences via la pratique. On leur apprend également à utiliser divers outils afin qu’ils soient de plus en plus rapides et précis et qu’ils puissent automatiser un maximum leurs tâches. La deuxième partie consiste à consolider leurs connaissances en les pratiquant davantage avec des projets concrets. C’est-à-dire avec de réels clients. Mon rôle est de leur montrer concrètement comment ça fonctionne avec un client en tant qu’entrepreneur. Ainsi à la fin de cette formation ils auront appris et pratiqué du code autant que de l’entrepreneuriat et ils pourront se lancer en tant qu’entrepreneurs ».

Augustin Doat, actuellement apprenti, nous livre son ressenti sur cette expérience : « Pour moi cette formation est géniale ! On n’apprend pas juste pour apprendre, tout ce qu’on fait nous est utile. Il faut aimer être autodidacte et en même temps ça développe l’autodidaxie ».

Tawfiq El Ouazzani, participant à la première session de la Coding School témoigne : « Je connaissais le code, mais j’avais du mal à comprendre la documentation de celui-ci. Grâce à la Coding School, j’ai beaucoup appris. J’ai pu réaliser des sites web pour Molengeek, mais aussi pour des personnes de mon entourage. Cette formation m’a beaucoup apporté et ce n’est pas fini, plus tard je souhaiterais créer ma propre application ».

Une formation ouverte à tous et à toutes

Mais attention, le codage n’est pas réservé qu’à la gent masculine comme on a trop souvent tendance à le croire, nombreuses sont les filles qui se lancent dans cette discipline, comme Amelia Yulheri. « J’ai voulu faire la Coding School pour avoir un complément de ma formation de graphisme. J’ai constaté dans de multiples offres d’emploi qu’on recherchait des profils pouvant gérer le web. J’avais les bases grâce à mon cours de web, mais ça n’était pas suffisant. Cette formation a été assez intense, on a vu en 6 mois tout ce qu’on pourrait voir en 3 ans. La méthodologie était bien adaptée et tout était vraiment complet », indique la participante de la première édition.

Pour participer à cette formation, une seule chose est nécessaire : la motivation ! Pas besoin de diplômes pour y accéder. Cependant il est nécessaire de préciser qu’une sélection a lieu pour évaluer les aptitudes des différents candidats. Pour ceux qui n’ont aucun bagage informatique, ils ont toujours l’occasion de participer à la Coding Week durant laquelle les participants seront amenés à réaliser un test de code en ligne.

Molengeek ne s’arrête pas là, puisque d’autres formations (Photoshop, Illustrator…) sont en train de voir le jour. En février 2018, la structure propose une formation de Développeur Web & Mobile. Ça promet.

Leila El Hariri

à lire aussi...

1 Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.