Nos 5 coups du cœur du festival Couleur Café 2018 !

Couleur Café 2018

Comme chaque année, le Couleur Café prend place à Bruxelles, réunissant des artistes de renoms. Pour cette édition, qui se tiendra du 29 juin au 1er juillet, nous avons sélectionné cinq coups de cœur. Du rap, du reggae, du funk…Il y en a pour tous les goûts !


Georges Clinton

Attention Légende ! C’est tout simplement un des pères fondateurs du funk qui nous fait l’honneur d’être présent au Couleur Café. À ne pas rater puisqu’il a annoncé que ce serait sa dernière tournée… Il faut dire que Georges Clinton a déjà beaucoup donné à la musique depuis les années 1970. Extravagant, en témoigne ses coupes de cheveux qui ringardisent celles de 6ix9ine, il s’est toujours attaché à innover, en solo comme avec ses groupes légendaires « Funkadelic et Parliament ». Impossible de ne pas connaître ces airs mythiques, repris à l’excès dans le hip-hop. Son plus célèbre fan étant Snoop Dogg qui avait adapté « Atomic Dog » et « Give Up the Funk » pour son classique « Who am I (what’s my name?).

 

Damso

Le nouvel emblème de la musique belge sera la tête d’affiche de la programmation rap du festival. Le timing est parfait puisque son nouvel album « Lithopédion » sera disponible depuis deux semaines (sortie le 15 juin). S’il s’attache à ce que rien ne filtre avant sa sortie, les promesses sont immenses. Les extraits hors projets que sont « humains », « Ipseité » et « Ouzbek » ont mis l’eau à la bouche de tout le monde. Un projet sombre comme le laisser penser la cover très Nwaar ? Personnage complexe, Damso devrait plutôt nous balader entre différentes ambiances, tantôt dans les ténèbres de sa pensée, tantôt sur des airs estivaux. Et quand on connaît son exigence en terme de choix de prods et de mixage, l’attente est à son paroxysme.

 

Calypso Rose

Jusque dans son nom, elle est la plus grande ambassadrice du « Calypso » : un genre musical né dans la petite île de Trinité-et-Tobago. À 78 ans, et pourtant forte d’une carrière de plus d’un demi-siècle, Rose ne connaît le succès à l’international que maintenant. Grâce à son album produit par Manu Chao, elle a été récemment primée aux Victoires de la musique française. Une juste récompense, car, derrière ses mélodies guillerettes et un sourire sincère, se cache des textes revendicateurs et féministes. Impossible de ne pas être sensible à ce petit bout de femme solaire, qui saura amener la chaleur des Caraïbes jusqu’à Bruxelles.

 

Naaman

Le français, natif de Dieppe, participe au renouveau de la scène reggae française depuis presque 10 ans. À ses débuts très roots, on pensait même qu’ un Jamaïcain s’emparait du micro tellement Martin maîtrisait l’accent avec aisance. Le petit blanc a évolué et étendu ses influences grâce à ses voyages initiatiques aux quatre coins du globe, passant évidemment par la Jamaïque. Un parcours qui le mène à collaborer avec des gros noms du milieu tels que Cutty Ranks. Naaman a trouvé sa voie, proposant une musique qui fleure bon la joie de vivre et l’apaisement. Attention, si beaucoup de ses morceaux sont chills, Naaman sait plus que quiconque retourner la scène, maîtrisant autant des couplets rappés que le raggamuffin.

 

Makala, Di-meh & Slimka

Le crew le plus survolté de la scène rap francophone ! Formant la SuperWak Clique, ces énergumènes suisses s’affranchissent de tous les codes du rap pour proposer une musique énergique et non conventionnelle. Si Makala, Di Meh et Slimka sont des rappeurs solos, c’est ensemble et en concert que la magie opère le plus. L’alchimie entre la nonchalance de Makala, la puissance vocale de Slimka et l’attitude de Di-Meh est tellement spontanée que chaque concert de leur part est un moment unique à savourer. Pour patienter, Slimka vient de sortir son projet « No Bad Vol.2 » et Di-Meh « Focus Vol.2 ». Des ovnis, parfois difficiles à appréhender, mais tellement addictifs lorsqu’on réussit à entrer dans leur délire.

 

Bien sûr la liste n’est pas exhaustive et de nombreux autres artistes de talents animeront également le Couleur Café. En vrac : Young Thug, Coely, Chinese Man, Chronixx, Gregory Porter ou encore Ziggy Marley.

Plus d’infos sur le Couleur Café ici 
Nikita Imambajev

Nikita Imambajev

Fondateur & rédacteur en chef d'Alohanews. Convaincu que le regard d'un jeune banlieusard sur le monde peut-être une alternative. L'urbain pour étendard.

à lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.